AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
romain139

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 27
Localisation : Marseille

MessageSujet: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   Jeu 29 Jan - 22:15

L'ancien vice-président américain et prix Nobel de la Paix Al Gore a appelé mercredi le Congrès américain à prendre au plus vite de "décisions audacieuses" contre le réchauffement climatique, pour faire des Etats-Unis le fer de lance de la bataille pour l'environnement.

"Je crois vraiment que notre pays est le seul au monde qui puisse vraiment diriger la communauté internationale" sur ce sujet, a déclaré M. Gore, devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, dans la perspective du sommet de l'ONU sur le climat à Copenhague à la fin de l'année.

L'Union européenne pourra probablement jouer ce rôle à l'avenir, à condition qu'elle parvienne à "un plus haut niveau d'unité" et se dote d'institutions plus fortes, a ajouté M. Gore, figure incontournable de la lutte contre le réchauffement climatique.

Rompant avec la politique de l'administration Bush, le président américain Barack Obama a lui-même déclaré lundi vouloir montrer "clairement au monde entier que l'Amérique est prête à prendre la tête" de ce combat.

Pour atteindre cet objectif, M. Gore a appelé les parlementaires américains à "prendre des décisions audacieuses dès maintenant" en adoptant sans tarder le plan de relance de l'économie de M. Obama, dont il a salué les aspects environnementaux, comme les investissements dans les énergies renouvelables.

"Ces investissements cruciaux vont créer des millions de nouveaux emplois et accélérer le redémarrage de notre économie (...) et commencer à résoudre la crise climatique", a-t-il dit, soulignant que relance de l'économie et environnement étaient compatibles.

Il ne doit pas y avoir de "faux choix" entre le mode de vie des Américains et le combat pour l'environnement, a-t-il assuré.

Si le Congrès "agit tout de suite" pour voter ce plan de relance, et en outre "met en place des mesures décisives cette année" pour plafonner les émissions de gaz à effet de serre, la délégation américaine se rendra à Copenhague forte d'une "autorité retrouvée pour conduire le monde vers un traité juste et efficace" pour l'environnement, a-t-il ajouté.

Les pays du monde entier doivent se réunir fin décembre dans la capitale danoise pour mettre au point le traité qui devra déterminer la part d'efforts de chacun, pays industrialisés et en développement, pour réduire leurs rejets polluants sur la période postérieure à 2012.

A ce jour, seuls les 37 pays industrialisés (tous, sauf les Etats-Unis) qui ont ratifié le protocole de Kyoto sont soumis à des contraintes de réduction de leurs émissions polluantes sur la période 2008-2012.

"Un traité juste, efficace et équilibré permettra de dresser l'ossature d'un dispositif qui, juste avant qu'il ne soit trop tard, mettra enfin le monde sur la bonne voie pour résoudre la crise climatique et assurer l'avenir de la civilisation humaine", a dit M. Gore aux sénateurs.

M. Gore, qui a remporté un Oscar pour son documentaire "Une vérité qui dérange" consacré au réchauffement de la planète, a également insisté sur l'importance de tenir les engagements fixés par la communauté internationale pour se mettre en ordre de marche dès l'expiration de la première phase du Protocole de Kyoto fin 2012.

"Le traité doit être négocié cette année (2009). Pas l'année suivante. Cette année", a-t-il insisté.

Devant les sénateurs, Al Gore a justifié ses propos en montrant 57 diapositives illustrant la fonte des glaces, la déforestation ou encore la sécheresse.

"Comment pourrions-nous nous permettre" de ne pas agir?, a-t-il lancé, estimant que le climat était "le plus grand défi auquel le monde ait jamais fait face", à l'exception de la menace d'une guerre nucléaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alexjoubert

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 22
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   Jeu 29 Jan - 22:25

"je crois vraiment que notre pays est le seul au monde qui puisse vraiment diriger la communauté internationale"

c'est minable de dire quelque chose comme ça au nom d'un pays qui n'a toujours pas signé Kyoto, quel colonialisme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lenouvelhebdo.com
romain139

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 27
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   Jeu 29 Jan - 22:37

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce fait.

Mais jusqu'à présent les États-Unis se sont beaucoup plus souciés de leur ressources et de leurs richesses que de l'écologie, seul Al Gore a pris conscience du problème pourtant flagrant et a plusieurs fois dénoncer les méthodes du gouvernement de Bush.....

Même si cette phrase choque un peu il est vrai....
Je trouves qu'il a confiance à l'équipe Obama et en son pays et c'est très bien, peu être que les mentalités évolueront un peu dans un pays ravagé par les conséquences du capitalisme avancé.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
romain139

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 28/01/2009
Age : 27
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   Jeu 29 Jan - 22:45

Regardes la preuve en est : Pékin appelle les Etats-Unis à coopérer.

Le forum de Davos s'est ouvert mercredi 28 janvier sur fond d'inquiétudes sur la crise financière et économique mondiale.
L'ancien président américain Bill Clinton, l'ancien vice-président Al Gore, l'ex-Premier ministre britannique Tony Blair, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ou le prince norvégien Haakon devaient également être de la partie, ainsi que 2.500 "leaders" mondiaux de près d'une centaine de pays, comme le patron de Microsoft Bill Gates, le fondateur de Google Larry Page, et les dirigeants de Nestlé Paul Bulcke et Peter Brabeck.

Particulièrement attendue, cette 39e édition du Forum de Davos s'est ouverte sous le signe des conséquences politiques de la crise. Les participants de la session inaugurale de mercredi matin se sont en effet inquiétés des risques que celle-ci faisait courir au système international, avec notamment des menaces croissantes de protectionnisme. "Un des plus gros ratés est celui du multilatéralisme. Nous n'avons vu les Etats que comme des débiteurs et des créditeurs, et cela doit changer", a ainsi lancé Trevor Manuel, le ministre des Finances d'Afrique du Sud.
De son côté, le président de Morgan Stanley Asie, Stephen Roach, a estimé que les Etats-Unis avaient choisi le mauvais moment pour critiquer le niveau de la monnaie chinoise, comme ils l'ont fait la semaine dernière. "Un pays dont la croissance se contracte ne peut pas bien accueillir le fait qu'un de ses principaux partenaires commerciaux lui demande d'accroître la valeur de sa monnaie".


Derrière cette défense du système multilatéral, une autre idée: le retour de l'Etat. "Pour restaurer la confiance, qui est fondamentale pour le fonctionnement des marchés, nous avons besoin d'une meilleure régulation, d'une meilleure supervision, d'une meilleure gouvernance des entreprises", a ainsi déclaré le secrétaire général de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), Angel Gurria.
Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a quant à lui appelé à "l'établissement d'un nouvel ordre économique mondial" et demandé aux pays riches d'"assumer leurs responsabilités" en aidant les pays pauvres face à la crise. Il a particulièrement appelé les Etats-Unis à la "coopération", estimant que la "confrontation" serait néfaste aux deux pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldritch



Messages : 22
Date d'inscription : 26/02/2009
Age : 44

MessageSujet: Re: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   Ven 17 Avr - 3:14

Et c'est eux qui pollue les plus bande d'abruti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Al Gore veut voir les Etats-Unis en tête du combat pour l'environnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un interne du CHU de Dijon distingué aux Etats-Unis
» Etats-Unis : Massacre à l'université de Virginie
» Monument Valley (Etats-Unis)
» Les élections présidentielles de 2008 aux Etats-Unis.
» Les élections présidentielles 2012 aux Etats-Unis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Politique des Jeunes Citoyens :: POLITIQUE ETRANGERE ET RELATIONS INTERNATIONALES :: Vie politique étrangère.-
Sauter vers: